Podcast

Lancement : 22 octobre 2020

Les 11 épisodes de la saison 1 sont publiés à raison d'un aux deux semaines, à partir du 22 octobre 2020

« Je je je suis un podcast » est aussi accessible entre autres sur YouTube, Spotify, Breaker, Stitcher, Spreaker, Castbox, RadioPublic et d'autres plateformes!

Ce que les gens en disent!

Depuis que j'ai découvert votre podcast (le premier que j'écoute de toute ma vie!), je me promets de vous écrire un commentaire. Comme à chaque épisode il y a encore plus de choses que j'ai envie de vous dire ... je repousse le moment chaque fois!

Tout d'abord, j'ai découvert le podcast car je suis orthophoniste et maman d'un enfant qui bégaie. Je travaille en scolaire avec une clientèle autiste et vos références au mouvement de la neurodiversité ou à la diversité simplement me réjouissent!

Pour ce qui est de mon garçon, son bégaiement est actuellement très peu perceptible suite à la thérapie Lidcombe que nous avons faite. Par contre, on dirait que j'en étais à un moment comme maman où j'avais besoin de cheminer par rapport à son bégaiement. Je m'explique ... comme orthophoniste, même si je ne pratique pas en bégaiement, je sais que le bégaiement en jeune âge peut être transitoire et qu'une thérapie comme Lidcombe a souvent de bons résultats. Mon coeur de maman se raccroche parfois à ces statistiques pour souhaiter que ce soit le cas pour lui, souhaiter qu'il soit du bon côté des statistiques.

Toutefois, je connais aussi le côté hautement variable du bégaiement. Même si je le pensais déjà comme professionnelle, j'avais besoin d'entendre que c'est correct de bégayer, que ce n'est pas un objectif à tout pris d'enlever toutes les « bosses » de la parole ou de la vie de mon fils!

Ce que je veux, c'est qu'il soit heureux et bien dans sa communication. Et d'entendre Geneviève expliquer comment elle se sentait lors des thérapies orthophoniques en bas âge m'a également fait réfléchir à ce que je voulais que mon fils retienne de tout ça.

Encore une fois, même en étant orthophoniste et maman d'un enfant qui bégaie, j'ai trouvé tellement pertinent qu'on entende plein de voix avec du bégaiement dans ce podcast. Apprendre à gérer notre émotion qui monte ou notre malaise, ça nous appartient à nous comme interlocuteur qui se veut inclusif, pas à la personne qui bégaie. Mon oreille et ma sensibilité avaient encore besoin de pratique, ça a l'air! Merci.

Finalement, au-delà de votre grande bienveillance et de votre pertinence, je vous trouve absolument très drôle. Vos running gags d'anglicismes, de traduction, de StutterTalk, même le petit moment de folie de Judith avec Voyage Voyage sont rafraîchissants. Et que dire de Pierre-Luc Racine, je viens de rire toute seulement pendant 15 minutes devant sa page Instagram.

Bref, longue vie à « Je je je suis un podcast »!

Dominique, orthophoniste

Je découvre votre association, vos podcasts et j'écoute avec un plaisir immense votre accent charmant, vos témoignages et entretiens. C'est une mine d'or pour moi qui avait le sentiment d'avoir fait un peu le tour de ce qui se passe chez moi : c'est un autre horizon, c'est très stimulant et enrichissant et actuellement je m'en sers quotidiennement avec mes patients!

Je voulais vous remercier de tout mon cœur pour la générosité de ce que vous mettez à disposition et par la qualité des ressources et témoignages.

-Juliette de Chassey, orthophoniste et thérapeute ACT en France

Je viens de découvrir votre magnifique podcast. C'est tellement beau d'entendre des voix bègues, ça m'apporte beaucoup d'acceptation. 

-Audrey Desaulniers

Je viens tout juste d’écouter votre podcast et je veux simplement vous dire un gros merci! J’ai 33 ans, je suis une personne qui bégaie et je tente de gérer cela du mieux que je peux :) bref, j’ai beaucoup appris grâce à ce podcast! 

-Élise

Félicitations pour votre podcast! Votre duo est vraiment génial et combien intéressant. C’est vraiment une super idée d’offrir en français cette belle sensibilisation! Longue vie à votre beau projet! 

-Nancy Blanchette

J’ai découvert votre association il y a environ un mois grâce à mon orthophoniste. À 30 ans, j’ai décidé de recommencer à consulter une orthophoniste, chose que j’avais faite seulement à quelques reprises dans le passé et qui m’avait laissé profondément insatisfaite. Cette fois-ci, c’est différent. J’ai compris (finalement) que bégayer ce n’était pas nécessairement quelque chose qu’il fallait camoufler ou bien éradiquer. Je dois dire que votre balado est vraiment une belle découverte, il m’a fait du bien. Je ne connais personne qui bégaie et donc, pour moi, c’est une opportunité de me sentir moins seule. En plus, j'œuvre dans le milieu des communications et, vous vous en doutez bien, je suis entourée par des gens qui ont une fluidité hors du commun... j’ai choisi un métier où je dois constamment ramer à contre-courant.

Écouter votre balado et découvrir qu’il y a une communauté qui s’entraide est donc une nouvelle source d’inspiration et de courage.

-Camille

Depuis que j'ai découvert votre podcast (le premier que j'écoute de toute ma vie!), je me promets de vous écrire un commentaire. Comme à chaque épisode il y a encore plus de choses que j'ai envie de vous dire ... je repousse le moment chaque fois!

Tout d'abord, j'ai découvert le podcast car je suis orthophoniste et maman d'un enfant qui bégaie. Je travaille en scolaire avec une clientèle autiste et vos références au mouvement de la neurodiversité ou à la diversité simplement me réjouissent!

Pour ce qui est de mon garçon, son bégaiement est actuellement très peu perceptible suite à la thérapie Lidcombe que nous avons faite. Par contre, on dirait que j'en étais à un moment comme maman où j'avais besoin de cheminer par rapport à son bégaiement. Je m'explique ... comme orthophoniste, même si je ne pratique pas en bégaiement, je sais que le bégaiement en jeune âge peut être transitoire et qu'une thérapie comme Lidcombe a souvent de bons résultats. Mon coeur de maman se raccroche parfois à ces statistiques pour souhaiter que ce soit le cas pour lui, souhaiter qu'il soit du bon côté des statistiques.

Toutefois, je connais aussi le côté hautement variable du bégaiement. Même si je le pensais déjà comme professionnelle, j'avais besoin d'entendre que c'est correct de bégayer, que ce n'est pas un objectif à tout pris d'enlever toutes les « bosses » de la parole ou de la vie de mon fils!

Ce que je veux, c'est qu'il soit heureux et bien dans sa communication. Et d'entendre Geneviève expliquer comment elle se sentait lors des thérapies orthophoniques en bas âge m'a également fait réfléchir à ce que je voulais que mon fils retienne de tout ça.

Encore une fois, même en étant orthophoniste et maman d'un enfant qui bégaie, j'ai trouvé tellement pertinent qu'on entende plein de voix avec du bégaiement dans ce podcast. Apprendre à gérer notre émotion qui monte ou notre malaise, ça nous appartient à nous comme interlocuteur qui se veut inclusif, pas à la personne qui bégaie. Mon oreille et ma sensibilité avaient encore besoin de pratique, ça a l'air! Merci.

Finalement, au-delà de votre grande bienveillance et de votre pertinence, je vous trouve absolument très drôle. Vos running gags d'anglicismes, de traduction, de StutterTalk, même le petit moment de folie de Judith avec Voyage Voyage sont rafraîchissants. Et que dire de Pierre-Luc Racine, je viens de rire toute seulement pendant 15 minutes devant sa page Instagram.

Bref, longue vie à « Je je je suis un podcast »!

Dominique, orthophoniste

Je découvre votre association, vos podcasts et j'écoute avec un plaisir immense votre accent charmant, vos témoignages et entretiens. C'est une mine d'or pour moi qui avait le sentiment d'avoir fait un peu le tour de ce qui se passe chez moi : c'est un autre horizon, c'est très stimulant et enrichissant et actuellement je m'en sers quotidiennement avec mes patients!

Je voulais vous remercier de tout mon cœur pour la générosité de ce que vous mettez à disposition et par la qualité des ressources et témoignages.

-Juliette de Chassey, orthophoniste et thérapeute ACT en France

Je viens de découvrir votre magnifique podcast. C'est tellement beau d'entendre des voix bègues, ça m'apporte beaucoup d'acceptation. 

-Audrey Desaulniers

Je viens tout juste d’écouter votre podcast et je veux simplement vous dire un gros merci! J’ai 33 ans, je suis une personne qui bégaie et je tente de gérer cela du mieux que je peux :) bref, j’ai beaucoup appris grâce à ce podcast! 

-Élise

Félicitations pour votre podcast! Votre duo est vraiment génial et combien intéressant. C’est vraiment une super idée d’offrir en français cette belle sensibilisation! Longue vie à votre beau projet! 

-Nancy Blanchette

J’ai découvert votre association il y a environ un mois grâce à mon orthophoniste. À 30 ans, j’ai décidé de recommencer à consulter une orthophoniste, chose que j’avais faite seulement à quelques reprises dans le passé et qui m’avait laissé profondément insatisfaite. Cette fois-ci, c’est différent. J’ai compris (finalement) que bégayer ce n’était pas nécessairement quelque chose qu’il fallait camoufler ou bien éradiquer. Je dois dire que votre balado est vraiment une belle découverte, il m’a fait du bien. Je ne connais personne qui bégaie et donc, pour moi, c’est une opportunité de me sentir moins seule. En plus, j'œuvre dans le milieu des communications et, vous vous en doutez bien, je suis entourée par des gens qui ont une fluidité hors du commun... j’ai choisi un métier où je dois constamment ramer à contre-courant.

Écouter votre balado et découvrir qu’il y a une communauté qui s’entraide est donc une nouvelle source d’inspiration et de courage.

-Camille