Pour la journée internationale de sensibilisation au bégaiement

Isaël Morin, un adulte qui bégaie travaillant dans le domaine de la communication, nous partage, à l’occasion de la Journée internationale de sensibilisation au bégaiement, son expérience avec cette variation de la parole. Son témoignage est également accompagné d’un vidéo, accessible sur LinkedIn.

« Bonne Journée Internationale de Sensibilisation au Bégaiement !

Oui, oui, oui, je suis un adulte qui bégaie. Et voici ce qu’on peut vivre en tant que bègue.

En secondaire 3, dans les classes de français, il fallait parfois lire un livre à voix haute.

Chaque personne devait lire 3 phrases et laisser la prochaine continuer.

1 personne parle. 30 personnes écoutent. Rien de plus stressant pour moi, bègue.

J’entends les voix se rapprocher de moi

Mon coeur bât de plus en plus vite

J’ai des sueurs partout, partout, partout

C’est mon tour.

Je réussis à lire ma première phrase fluidement

*Ouff, soulagement!*

La deuxième est faite.

*Il ne me reste que la troisème! Tu peux le faire, Isaël!*

« […] et il retourna à la … »

*Silence.*

Mes cordes vocales ne veulent pas s’ouvrir

L’air est emprisonné dans ma gorge, mes poumons.

*1 élève se retourne vers moi. Et puis 2, et puis 5, et puis 8…*

À ce moment précis, je veux mourir.

« … maison! » dit Maxime du fond de la classe.

La classe est soulagée. Moi, je veux disparaître.

Savais-tu que 1% de la population est touchée par ce trouble de la parole ?

Et profitons d’aujourd’hui pour… EN PARLER !

Bon, débutons par le commencement, le bégaiement, c’est quoi ?

Le bégaiement est un trouble de la parole

Il se caractérise par

  • la répétition de mots d’une seule syllabe (ex. : Je-je-je veux manger!);
  • répéter une partie de mot (ex. : Je t’a-t’a-t’a-ttends);
  • vouloir faire un son sans qu’il sorte (ex. : J’ai mangé une b…anane);
  • allonger un son (ex. : Je vvvvvvvvvvveux jouer!).

Quelles en sont les causes ?

En fait, on ne le sait pas encore précisément.

La cause la plus populaire semble être liée à des problèmes neuromusculaires

La partie du cerveau responsable de la communication a de la difficulté à fonctionner.

Donc, ce n’est pas causé par le stress, la fatigue, ni l’anxiété. 

C’est aussi génétique, donc, les risques augmentent si un membre de la famille bégaie.  Pour en savoir davantage, écoutez le podcast “Je je je suis un podcast” créé par Judith Labonté et Geneviève Lamoureux. Le lien sera en commentaire !

Pour obtenir du soutien psychologique, recherchez un(e) psychologue auprès de l’Ordre des psychologues du Québec.

Pour trouver un(e) orthophoniste, recherchez auprès de l’Ordre des orthophonistes et audiologistes du Québec (OOAQ).

PS : Le contenu expliqué en vidéo et en texte peut représenter les effets du bégaiement en général, mais sachez que chaque bégaiement est unique. Veuillez consulter un(e) professionnel(le) pour obtenir de l’aide personnalisée.

Back to Témoignages